Interstices

La reproduction partielle ou totale d'une œuvre présentée sur ce site est interdite, sans le consentement rédigé par contrat de son auteur donnant lieu à rétribution de droits d'auteur, conformément à la loi.

 

Interstices

 

 

J’ai ouvert la porte

Et j’ai laissé entrer la lumière

de tes yeux

 

Longtemps j’ai cru

que les hommes marchaient

sur la tête

et ne pensaient

qu’à partir à la guerre

 

Mais peut-être

qu’il n’y a pas d’autre solution

pour s’éclairer

 

A part

la lumière de tes yeux

 

Texte extrait du recueil

"Mais jusqu'où va la forêt?"

 

Isabelle Crochet - Poème et toiles